La Logistique Véhicules en Allemagne
Logistique Véhicules
|
|
|
|
 

 

 

Marché automobile allemand

Le marché automobile allemand représente environ 3 millions de véhicules neufs par an. Plus de la moitié de ces voitures sont produites en Allemagne (par des constructeurs allemands comme Volkswagen ou BMW ou par des marques étrangères implantées en Allemagne comme Ford ou Opel).

 
Pour les consommateurs allemands, la possession d’une automobile va au-delà de l’usage premier d’un véhicule. Il s’agit d’un véritable symbole lié au statut social. L’image de marque est donc primordiale dans le choix des consommateurs au moment de l’acquisition d’un nouveau véhicule. Les marques allemandes bénéficiant d’une image de qualité et de fiabilité très forte, c’est tout naturellement qu’elles sont privilégiées par les Allemands.

Au niveau des concessionnaires, il convient de noter que leur nombre a diminué de moitié depuis l’an 2000 (environ 9000 en 2009). La grande majorité d’entre eux sont liés aux constructeurs, cependant la part de marché des concessionnaires non spécialisés sur une marque en particulier a fortement augmenté ces dernières années.
 
 
Infrastructures Logistique Véhicules

Au niveau des infrastructures, l’Allemagne compte :
- Une cinquantaine de centres (détenus majoritairement par Mosolf, Egerland, Harms et Altmann).
- Huit ports maritimes, tous situés au nord du pays (où opèrent majoritairement Harms et Egerland)
- Le plus important port fluvial d’Europe pour les barges à Duisburg (Cobelfret)

Principaux acteurs

Altmann :
Compagnie fondée en 1975 dont le siège est situé en Bavière près de Munich (Wolnzach). Acteur disposant d’une quinzaine de centres, la majorité d’entre eux étant situés en Allemagne. L’entreprise dispose d’environ un millier d’employés et possède camions et wagons. Altmann a transporté environ 2 millions de véhicules en 2008.

Autotransport Logistic Group (ATG):
Compagnie possédant plus de 5000 wagons dédiés au transport de voitures. Elle a transporté 3 millions de véhicules par mode ferroviaire en 2008. L’entreprise opère aussi par modes routiers (camions détenus en propre + sous-traitance) et maritimes (sous-traitance). L’entreprise ne dispose pas de centres.

BLG / Harms :
BLG est un armateur maritime qui dispose de la grande majorité des actions de Harms, filiale spécialisée dans le transport de véhicules. Le siège de BLG est situé à Brême. Harms emploie environ 2000 personnes et a transporté environ 3 millions de véhicules en 2008.

Egerland :
Compagnie fondée en 1949 dont le siège est situé à Osnabrück. Acteur disposant d’une dizaine de centres en Allemagne et d’un terminal portuaire. L’entreprise dispose d’environ un millier d’employés et possède une flotte de camions. Egerland a transporté environ 900 000 véhicules en 2008.

Helf Automobil Logistik :
Compagnie employant environ 200 salariés et ayant transporté environ 400 000 véhicules en 2008. Helf est possédée par la STVA (Filiale de la SNCF et spécialiste du transport de véhicules par mode ferroviaire) et Egerland (voir ci-dessus). Helf dispose d’un centre unique à Essen accessible par train.

Mosolf :
Compagnie fondée en 1955, son siège social est situé à Kirchheim. L’entreprise compte environ 2500 salariés et a transporté environ 2 millions de véhicules en 2008. Elle possède camions et wagons. La plupart de ces centres sont situés au Sud Est de l’Allemagne.

Spécificités réglementaires :

- MAUT: Système entré en vigueur en Janvier 2005 pour collecter les péages routiers pour chaque camion empruntant les autoroutes allemandes. Son objectif est de mieux réguler le trafic entre les routes. Ces taxes doivent être payées par les camions supérieurs à 12 tonnes utilisés pour le transport de marchandises. Les camions opérant dans le secteur de la Logistique Véhicules sont donc bien entendus concernés par cette taxe. Le système est très compliqué dans la mesure où de nombreux paramètres entrent en compte dans son calcul : classification et nombre d’axes du camion, route et tunnels empruntés…

- Working Time Directive: Appliquée depuis 2007, cette loi réglemente le temps de travail des chauffeurs routiers (56 heures maximum de conduite par semaine, pause de 45 minutes minimum toutes les 4,5 heures, temps de pause minimum de 11 heures par jour dont 9 d’affilée, etc.)

 

Mentions légales